Nos tutelles

CNRS

Nos fédérations

Nos partenaires

Rechercher




Accueil > Présentation

Présentation générale

Présentation de l’Unité de Glycobiologie Structurale et Fonctionnelle (UGSF)
UMR 8576 CNRS/Université Lille 1

Objectifs de recherche

L’Unité de Glycobiologie Structurale et Fonctionnelle (UGSF) est une Unité Mixte de Recherche du CNRS et de l’Université Lille 1 (UMR8576). A ce titre elle accueille des personnels de l’université (enseignants-chercheurs et personnels techniques) et du CNRS (chercheurs et personnels techniques). L’unité accueille aussi des chercheurs de l’INSERM et de l’INRA. Au total ce sont environ 130 collaborateurs (tous niveaux confondus) qui participent aux travaux de l’UGSF.

Il s’agit d’une unité monothématique de glycobiologie. Les recherches menées par la dizaine d’équipes qui constituent l’unité visent à comprendre les relations structure-fonction des molécules glucidiques complexes libres ou conjuguées.

L’étude de la structure et la fonction des glucides complexes associés aux protéines ou des polysaccharides libres ainsi que des enzymes participant à leur biosynthèse et dégradation sont au cœur des projets de recherche de l’unité. Ces derniers ont pour but d’établir le lien entre la structure et la fonction des glycannes, les approches expérimentales sont multiples alliant génétique, biologie moléculaire, biologie cellulaire, biochimie, physico-chimie de même que les modèles biologiques (des microorganismes procaryotes et eucaryotes aux animaux en passant par les végétaux).

Les thématiques de l’unité couvrent un large spectre d’intérêts allant de la glycobiologie des microorganismes, la glycobiologie végétale à des problématiques relevant de la santé humaine (glycopathologies).

Les activités de recherche sont articulées autour de 3 axes calquant la ligne directrice :

Structure -> Métabolisme -> Fonctions/Pathologies

Les axes se définissent comme suit :

  1. 1) la glycobiologie structurale et la modélisation  

  2. 2) l’étude de la biosynthèse, la dégradation des glycannes et leurs régulations  

  3. 3) la fonction des molécules glucidiques et leurs dérèglements pathologiques  

La place de l’UGSF

  • Contexte Régional  

L’UGSF occupe une place importante dans la structuration régionale de la recherche et dans la politique affichée de site, ses recherches s’inscrivant dans le cadre de la Génopole lilloise « Maladies Multifactorielles », le Cancérôpole Nord-Ouest, L’institut d’Excellence en Energie Décarbonée IFMAS, les Pôles de Compétitivité NSL (Nutrition, Longévité, Santé) et Maud (Matériaux et Applications pour une utilisation Durable). De par la spécificité unique de sa thématique l’UGSF a tissé des liens coopératifs étroits avec la plupart des unités de recherche lilloises dans le domaine de la Biologie (IRI, IBL, Institut Pasteur)

  • Contexte National  

La glycobiologie est trop peu représentée sur le territoire français et à ce titre l’UGSF présente un intérêt stratégique croissant de par son potentiel humain et technologique.

Au niveau national, l’UGSF a été l’instigateur de la création du GDR CNRS « Génomique et Génie des Glycosyltransférases » dirigé par Philippe Delannoy réunissant 11 équipes de recherche.

Toutes les équipes participent à des programmes nationaux et l’UMR est actuellement engagée dans plusieurs projets ANR.

  • Contexte International  

L’UGSF participe à plusieurs réseaux internationaux tel l’Euroglycoscience Forum bénéficiant d’un soutien financier de l’ESF, visant à définir les priorités de recherche européennes dans le domaine des glycosciences.

De nombreuses collaborations internationales ont été engagées par les différentes équipes.

L’organisation de congrès internationaux tels que le « MPSA meeting », « EMBO Workshop : Glycobiology of Development », « The 22nd Joint Glycobiology Meeting ou encore « les 24èmes Journées du Groupe Français des Glycosciences - GFG 2012 ».

L’UGSF, UMR8576 CNRS/Université Lille1 est présente sur les réseaux sociaux.
Facebook : Umr8576 du CNRS et Twitter : @umr8576